Sak Yant tatouages ​​… Protection et mysticisme sur la peau

Les tatouages Sak Yant sont une forme de tatouage provenant du Cambodge et pratiqué en Asie, principalement en Thaïlande,  Laos,  Cambodge,  Vietnam et les régions du Myanmar.

Je dois vous avouez qu’avant de me rendre en Thaïlande, je n’avait pas entendu parler de ces tatouages ​​uniques, mais grâce à un ami qui m’en a parlé, j’ai commencé à m’intéresser et même à considerer d’en avoir un. Laissez-moi vous dire pourquoi…

L’histoire de ces tatouages ​​particuliers en Thaïlande commence à partir du XIIIe siècle, quand-ils ont été fait pour classer le niveau de statut militaire des hommes thaïlandais. Les soldats étaient tatoués au niveau du torse, tandis que les prisonniers étaient tatoués sur le visage.

Tous les Sak Yant sont basées sur la superstition et les croyances mystiques et sont classés en fonction de leur objet: “Metta Maha Saneh» pour attirer la prospérité financière et le succès dans tous les aspects de la vie, et “Kongkrapan” pour avoir l’immortalité et la protection.

Yant Kratoo Jed Bak

Yant Kratoo Jed Bak

Ha Thaew (Five Rows)

Ha Thaew (Five Rows)

Yant Kao Yod

Yant Kao Yod

Les tatouages ​​sont effectués par des moines bouddhistes ou “Ajarn” qui sont maîtres dans l’art de Sak Yant et qui ont aussi des pouvoirs magiques.

Comment et où sont ils fait?

Il y a plusieurs des temples à Bangkok, Ayutthaya, Chiang Mai et d’autres villes dans le nord de la Thaïlande. Le temple le plus célèbre dans le pays s’appelle Wat Phra Bang, situé à 40km de la capitale.

Selon la tradition, les moines ou Ajarn sont ceux qui choisissent le yantra ou la conception, ainsi que l’endroit du corp où il sera réalisé, tout dépend de l’aura de chaque personne. À la fin du tatouage, le moine récite un yantra pour activer son pouvoir protecteur.

Il est très important de connaître qu’il existe des règles particulières qui doivent être suivies afin d’éviter que le tatouage perd sa magie. Les règles varient légèrement selon chaque Ajarn, certaines de ces règles sont les suivantes:

-Ne pas utiliser de drogues illégales

-Ne pas manger des citrouilles, courgettes ou caramboles

-Ne pas être infidèle

-Ne pas consommer n’importe quel type de reptile

-Ne pas manquer de respect à vos parents

Après avoir fait une offre (que je vous expliquerai plus tard), tu devras d’attendre ton tour dans une petite salle pleine de gens ou tout le monde te regarde en train de te faire tatouer.

Normalement, les femmes obtiennent le tatouage sur l’épaule ou le haut du dos et les hommes sur le torse et le dos. Les tatouages Sak Yant ne peuvent pas etre fait dessous du torse parce que ce serait considéré comme une faute puisque, selon la culture thaïlandaise, les mauvaises énergies sont concentrées prés des pieds.

La personne qui reçoit le tatouage est assis sur un petit coussin sur le sol avec son dos au moine (après avoir fait une Wai, mode traditionnel de salutation thaïlandais. Le geste de base est de joindre les mains devant la poitrine, en esquissant une flexion de la tête pour montrer le respect).

Un moine fait un tatouage Sak Yant en utilisant une pointe de métal ou Khem Sak.

Un moine fait un tatouage Sak Yant en utilisant une pointe de métal ou Khem Sak.

Les moines ne doivent jamais avoir de contact avec la peau femenine, c’est pour ça qu’il tatoue en appuyant sa main sur un morceau de tissu ou de papier, tandis que deux personnes (généralement de ceux qui attendent leur tour pour être tatoués), servent de collaborateurs en tenant la peau de la personne qui reçoit le Sak Yant.

Il est important de noter que ni les moines, ni les Ajarn utilisent un croquis. Tous les tatouages ​​sont effectués à main levée en utilisant seulement une pointe de métal “Khem Sak” ou un bambou “Mai Sak”, et un récipient d’encre.

"Khem Sak" pointe en métal utilisé pour faire des particulier tatouages

“Khem Sak” pointe utilisé pour faire des particulier tatouages

Quel est le coût?

On ne paie pas d’argent pour obtenir un Sak Yant (sauf si c’est effectué par un Ajarn).

On doit faire une offrande composée de fleurs, d’encens et de cigarettes. Son coût total varie de 70 à 100THB (2 à 3 euros). La majorité des visiteurs laissent des offrandes de l’argent supplémentaire pour aider à l’entretien du temple et les moines qui y vivent. A la fin du jour, les offrandes sont vendus aux visiteurs de nouveau, en veillant à ce qu’elles soient conformes et durables pour sa réutilisation.

Quels sont les risques? Laissez-moi vous expliquer…

Moi je pense, personnellement, que l’obtention d’un Sak Yant est une expérience unique et inoubliable, mais les risques pour la santé sont certainement quelque chose à considérer.

Les moines utilisent la même aiguille pour faire tous les tatouages​​. Ils la nettoient avec de l’alcool, mais ils utilisent le même récipient d’un mélange d’encre, des huiles, du venin de serpent et bien sur, des traces de sang d’autres personnes. Ils utilisent seulement des gants ou un morceau de papier ou de tissu quand les tatouages des femmes sont fait, mais ils n’utilisent jamais des masques. C’est n’est pas l’environnement le plus saine et stérile pour les exécuter.

Récipient avec de l'encre, les outils et l'oreiller où le moine fait des tatouages

Récipient avec l’encre, les outils et l’oreiller où le moine fait des tatouages

Les tatouages Sak Yant ​​sont devenus plus populaire chez les étrangers apres l’an 2003, quand Angelina Jolie s’est rendue en Thaïlande pour se faire deux: le “Five Rows” et “Suakrong Phaya” ou roi tigre, mais la popularité du tatouages ​​parmi les citoyens locaux reste le même. La quantité des personnes tatouées est grande et j’ai eu l’occasion d’en voir beaucoup dans les rues de la ville.

Si vous voyagez en Thaïlande et êtes intéressé à obtenir un yantra, ma recommandation serait d’aller à un endroit dejá établi. Il perd un peu de mysticisme, je sais, mais vous pouvez facilement trouver certain Ajarn avec leur propre salon de tatouage sur les principales rues de la ville comme Sukhumvit, et même avec leurs propres sites Web. Il est, a mon avis, tout aussi significative et beaucoup plus sûr.

Finalement, après beaucoup de lecture et de recherche, j’ai décidé de réaliser un Kongkrapan dans un salon. Les Trois Yeux de Bouddha. Un tatouage qui en plus de me rappeller les mois passés en Thaïlande et tout ça que j’en ai appris, me protégera contre les mauvaises énergies et la malchance.

Ma décision finale

Ma décision finale

Mon Sak Yant; Trois Yeux de Bouddha

Mon Sak Yant; Trois Yeux de Bouddha

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s